Partie III. Mise en œuvre

Article: Article 28 : information sur les caractéristiques personnelles

Recommandations sur l’information relative aux migrants, AGJPB, 1994.

 

Recommandations pour l’information relative aux allochtones

Bruxelles, juin 1994

 

1. Ne mentionner la nationalité, le pays d’origine, l’appartenance ethnique, la couleur de la peau, la religion ou la culture que si ces informations sont pertinentes.

 

Une manière de tester cette pertinence consiste à remplacer les termes cités par des « homologues » ou par des informations relatives à des autochtones. En règle générale, pour décider s’il est utile ou non de donner certaines informations, il faut tenir compte de deux facteurs : le dommage causé à l’article si ces informationsne sont pas données et le dommage causé à l’intéressé si elles le sont.

 

2. Eviter les généralisations et les manichéismes injustifiés.

 

2.1 Recommandation : nuancer correctement les articles relatifs aux personnes issues de l’immigration. Ceci peut se faire en précisant, par exemple, que ce qui a été dit en termes généraux n’est pas nécessairement valable pour tous. Ou que tous les immigrés ne sont pas du même avis.

 

2.2 Recommandation : éviter le plus possible les polarisations du type « nous-eux ». Il est préférable d’insister sur les ressemblances que sur les différences.

 

3. Eviter de créer inutilement des problèmes et de dramatiser.

 

3.1 Recommandation : les médias pourraient parler plus souvent des personnes issues de l’immigration dans des situations « normales » pour qu’elles soient considérées comme des citoyens « normaux » .

 

3.2 Recommandation : les médias pourraient parler des immigrés d’une façon plus positive. Toute information mérite d’être explicitée et resituée dans son contexte pour qu’elle soit comprise le mieux possible. Au-delà du « qui, quoi et où », les sujets d’actualité doivent répondre, dans toute la mesure du possible, au « comment » et au « pourquoi ».

 

4. Exactitude, droit de réponse et rectifications.

 

4.1 Recommandation : apporter le plus grand soin aux informations relatives aux personnes issues de l’immigration. La terminologie de base, l’orthographe des noms allochtones, les chiffres et les sources d’information doivent être traités avec la plus grande prudence.

 

4.2 Recommandation : soumettre systématiquement le courrier des lecteurs relatif aux personnes issues de l’immigration à un membre de la rédaction familier du sujet.

 

5. Un regard critique sur l’extrême-droite et le racisme.

 

Recommandation : mentionner clairement qui est l’auteur des propos ou des opinions rapportées et le contexte dans lequel ils se situent, et être attentif à la désinformation systématique pratiquée par l’extrême-droite pour ce qui concerne p. ex. les chiffres de la criminalité, de chômage et de la présence des allochtones. On peut également les contrebalancer ces opinions en y opposant des points de vue différents. Les lettres des lecteurs au contenu raciste ne devraient pas être publiées telles quelles.

 

6. L’information ne s’achève pas lorsqu’on repose le stylo.

 

Recommandation : assurer le suivi maximal de chaque sujet, jusque dans sa forme définitive, y compris le choix des titres, illustrations et images.

 

 

Groupe de travail Médias et Migrants

 

Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB)

Plus d'informations:
Chapitre 1Article 13 : journalisme et publicité
Chapitre 2Article 15 : information financière
Chapitre 3Article 17: méthodes loyales de recherche d’informations et exceptions
Chapitre 4Article 18 : rémunération des sources
Chapitre 5Article 23 : limites à la libre diffusion de l’information
Chapitre 6Article 25 : vie privée des personnalités publiques
Chapitre 7Article 28 : information sur les caractéristiques personnelles
Chapitre 8Article 7 : réseaux sociaux
Chapitre 9Article 9 : liberté et responsabilité journalistique
Chapitre 10Articles 1, 14 et 21 : protection des sources
Chapitre 11Articles 7 et 16 : Forums